Bannière projets

Suivez notre actualité : chaque mois un nouvel article paraît afin de vous faire découvrir le Kenya d’hier et d’aujourd’hui à travers des thèmes les plus variés : culture, histoire, économie écologie, vie pratique. Envie de participer ? Vous pouvez écrire et nous envoyer votre article qui pourra être sélectionné pour être publié sur notre site

Votre Email à bien été ajouté, nous vous en remercions,
Karibu Rêve.

henrik-hansen-1415644-unsplash

Article d’Eva, bénévole 

12 juin 2019

Bonjour à tous !

Pour ce premier petit message d’information j’ai choisi de vous introduire les 6 projets dont je suis en charge. Présenter chacun dans les détails serait trop long pour un mail, alors je vais commencer par les introduire en vous expliquant « pour qui » et « pourquoi » ces projets ont lieu.

« Dans le prochain épisode », je vous présenterai « comment », « les résultats attendus », « les défis associés » ainsi que les difficultés que je rencontre dans la conception de ces projets. (préparez vos lunettes de lecture )

Au fil des messages, vous verrez que ces projets sont tous liés les uns aux autres. C’est pourquoi la récolte du budget total est très importante à nos yeux.

Un grand merci aux généreux donateurs de ces 2 dernières semaines et bonne lecture à tous !

VOICI LES BEAUX PROJETS :

1/ Conception et distribution de serviettes hygiéniques lavables

Pour qui ?

Les jeunes filles des 3 écoles, soit 185 élèves de 10 à 15 ans.

Pourquoi ?

Mesdames et mesdemoiselles, vous sentiriez-vous capables de rester quelques heures, aller travailler, aller à l’école, sans protection menstruelle ? Difficile de nous imaginer cela n’est ce pas ? Pourtant, la précarité menstruelle est un réel enjeu pour ces jeunes filles. En effet, sans protections adaptées à disposition, elles peuvent louper 3 à 5 journées d’école chaque mois. Un retard scolaire s’accumule et peut mettre en péril la réussite de l’examen annuel qui permet de passer dans la classe suivante.

2/ Construction de toilettes sèches

Pour qui ?

Construction de 2 toilettes dans chacune des 3 écoles, soit 6 toilettes en tout.

Pourquoi ?

L’installation de toilettes est une mesure d’hygiène qui évite la prolifération des maladies et des épidémies. Il s’agit également d’un confort pour que les enfants puissent étudier dans de bonnes conditions. Les écoles comptant en moyenne 300 élèves, des espaces clos et hygiéniques participent au bon déroulement de la vie scolaire.

3/ Plantation d’arbres fruitiers

Pour qui ?

Les élèves des 3 écoles.

Pourquoi ?

Il s’agit d’un projet éducatif ayant pour but de sensibiliser les enfants au développement durable et à l’alimentation saine, notamment en réponse à l’arrivée des (mauvaises) habitudes occidentales. Les enfants de l’île ne sont pas tous affectés, cependant le corps enseignant pense qu’il est important d’informer les enfants sur ces sujets.

Ce projet sert également de support à un programme collectif dont les enfants seront en charge. Les élèves devront prendre soin des pousses dans le cadre d’un exercice de préservation de leur environnement. Les professeurs se serviront de ce projet comme support pour développer des sujets tels que la santé, l’eau, le dérèglement climatique et les retombées d’un projet collectif sur la communauté.

Encore une fois, ce projet a une grande portée environnementale. Afin de faire bouillir l’eau et la nourriture, les écoles utilisent le bois comme combustible. Cette technique contribue en grande partie à la déforestation de l’île. La replantation de ces arbres constitue d’une part une mesure réparatrice et d’autre part une mesure préventive à la déforestation totale.

4/ Construction d’une barrière protectrice

Pour qui ?

Pour l’école Sena qui ne dispose pas d’une barrière complète pour protéger les futurs arbres des animaux en liberté.

Pourquoi ?

Nous avons le projet de planter des arbres fruitiers et ombragés dans chacune des 3 écoles. Kigrigu et Ramba sont entourées de barrière closes, ce n’est pas le cas de Sena. Sans barrière protectrice, le projet des arbres risque d’être compromis. Et oui, les chèvres sont des bêtes déterminées !

5/  Système d’assainissement de l’eau

Pour qui ?

Tous les membres de la communauté souhaiteraient avoir accès à ce projet. Pour des raisons de financement, nous travaillons en premier lieu pour donner cet accès aux 3 écoles et aux 16 femmes de la micro finance.

Pourquoi ?

Combien de personnes n’ont pas eu accès à l’eau potable l’année dernière ?   Le savez-vous ? Approximativement ? -> 844 000 000 d’êtres humains selon l’observatoire des inégalités. Eh oui ca fait beaucoup de zéros, et cela ne représente pas moins de 11% de le population mondiale.

L’accès à l’eau potable est un enjeu global. Sur l’île de Mfangano il existe deux types de source d’eau : le lac et la pluie. Ces deux sources n’assurant pas (ou plutôt, n’assurant plus) la sécurité de l’eau, nous avons choisi d’assainir celle-ci.

Actuellement, les écoles utilisent énormément de bois pour faire bouillir l’eau ce qui encourage la déforestation de l’île ainsi qu’un coût très élevé de l’eau.

6/ Sensibilisation aux projets de l’association et au développement durable

Pour qui ?

Toute la communauté de l’île, notamment les bénéficiaires des projets.

Pourquoi ?

Nos projets ne sont rien sans l’implication de leurs utilisateurs. Pour respecter notre point d’honneur qui est d’assurer la pérennité des projets, nous devons donc nous assurer que ceux-ci sont bien compris/utilisés de leur conception à leur réparation ou renouvellement.

Nos projets humanitaires ont besoin de vos dons pour voir le jour. Quelques euros peuvent améliorer le confort de base d’un écolier et soutenir toute une communauté.

Dans mon prochain message vous pourrez suivre en direct la préparation de ces projets, les hauts, les bas, les imprévus, les questionnements..

Le compte à rebours a commencé et je vous assure qu’il est bien présent dans ma tête (peut être pas autant que dans celle de notre chère Anne). 5 mois, long et court à la fois, mais je vous assure que j’y arriverai !

Je vous laisse avec cette phrase inspirante qui guide beaucoup de mes convictions : «  Si ce n’est pas nous, alors qui ?  Si ce n’est pas ici, alors où ?  Si ce n’est pas maintenant, alors quand ?  » 

 

Merci encore à tous et à bientôt !

Eva

TAGS:
Retour en haut